Le regard du Père

Jesus is watching !

Il y a quelques mois, j’ai été invité à suivre une conférence de leaders au Royaume-Uni, organisée par l’église Eastgate, située à Gravesend (Kent). En guise de cadeau de bienvenue, nous avons tous reçu une carte confectionnée par les enfants. Sur la mienne, il était écrit : “Jesus is watching” (Jésus observe).

Je dois avouer que malheureusement, la première pensée qui est venue était : “Ahhh, c’est vrai, il voit tout en moi, tout ce qu’il y a de bon mais aussi tout ce qu’il y a de plus mauvais !”. À mon retour en France, j’ai fait je pense la chose la plus stupide que j’aurai pu faire, je l’ai accrochée sur le frigo ! En conséquence, à chaque fois que j’ouvrais le frigo pour prendre un morceau de fromage je me sentais coupable ! Trêve de plaisanterie, cette carte est restée collée au frigo pendant plusieurs mois, je la lisais régulièrement, sans trop me pré-occuper de ce que Dieu avait voulu me dire avec !

Noé, sous le regard de Dieu

Plus récemment, je relisais l’histoire de Noé dans Genèse 6. Il est évoqué qu’à cette époque :

L’Éternel vit que les hommes faisaient de plus en plus de mal sur la terre : à longueur de journée, leur cœur ne concevait que le mal.

Genèse 6:5 – BDS –
Mais malgré cela, il est écrit à propos de Noé :

Noé était un homme juste et irréprochable au milieu de ses contemporains. Il menait sa vie sous le regard de Dieu.

Genèse 6:9 – BDS

Ce verset m’a percuté de plein fouet quand je l’ai lu, notamment cette phrase : “Il menait sa vie sous le regard de Dieu.”. Habituellement, quand je lis ce genre de phrase, je pense, à tort, au Dieu “sévère” et “Père fouettard” de l’ancien testament. Mais voilà, Dieu n’a pas changé, et dans ce contexte, ça ne colle pas car il est dit que Noé était un homme juste et irréprochable. S’il vivait sous le regard de Dieu, ça n’était pas sous le regard d’un Père fouettard mais bien sous le regard d’un Père comblé qui prenait plaisir en lui.

En Christ, sous le regard de Dieu

Alors que cette révélation se déroulait en moi, Dieu m’a rappelé cette fameuse carte accrochée sur mon frigo, et m’a dit que s’il observait, ça n’était pas avec le regard que j’imaginais ! Il m’observait comme un père comblé observe son fils.
Puis il m’a rappelé les balades avec mon fils, Pierre. Vous savez, il n’est pas le genre d’enfant à courir loin devant sans se soucier de savoir où sont ses parents. Pierre marche devant, à plusieurs dizaines de mètres, mais il se retourne toujours tous les deux ou trois mètres pour savoir si papa et maman sont toujours là. Mais une chose est sûre, quand Pierre se retourne, il ne s’attend pas à un papa qui risque de le réprimander pour une quelconque bêtise qu’il aurait pu faire. Il s’attend à un papa qui le protège et serait prêt à donner sa vie s’il le fallait pour le sauver de n’importe quel danger. Il s’attend à un papa heureux et souriant, ravi de passer du temps avec lui, et comblé par le simple moment, et le fait que Pierre est ce petit garçon extra-ordinaire, plein de vie et unique. Dieu est ce papa pour nous, il voit nos fautes, et elles ont été importantes puisqu’il a du donner sa vie pour les effacer, mais elles sont effacées, pour toujours. Comme Noé, nous sommes désormais, en Jésus-Christ, irréprochables au milieu de nos contemporains. Comme Noé, nous sommes appelés à vivre sous le regard d’un Dieu joyeux, bien-heureux, et comblé par qui nous sommes, et par le fait que nous sommes là, dans ses bras, conscients que d’être avec lui est un privilège et un moment merveilleux !

Sources : 

Partagez cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Fermer le menu
mattis Donec ut sit eleifend ipsum Nullam dolor at luctus ipsum